Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Le « ver mangeur de lombric » déferle sur la France

Le « ver mangeur de lombric » déferle sur la France

Dernière mise à jour le mardi 30 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Figaro" - 0029 Juin 2015
Visualiser l’article original



Arrivée d’on ne sait où ni comment, cette bestiole exotique se répand comme une traînée de poudre. La carte publiée en exclusivité dans cet article montre que 56 départements sont touchés contre 31 l’an dernier. Les chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle demandent aux jardiniers de leur signaler la présence de tout ver suspect.

Avec son petit corps plat, lisse et gluant aux allures de sangsue et sa bouche au niveau du ventre, il est d’une insignifiante mocheté. Arrivé récemment en France d’on ne sait où ni comment, ce ver plathelminthe terrestre, de l’espèce dite « marron plate », n’a même pas encore de nom officiel. Mais Jean-Lou Justine, chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, le surveille déjà comme le lait sur le feu.

Cet envahisseur, originaire de l’hémisphère sud (Océanie, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est), comme les six autres espèces de plathelminthes « importées » accidentellement en France, est en effet un redoutable dévoreur de lombrics, ces vers de terre bien de chez nous qui jouent un rôle si important dans la fertilité des sols, dont il fait son ordinaire.

Pour ne rien arranger, il se répand à la vitesse de l’éclair. La carte de présence réalisée le 22 juin dernier par Jessica Thévénot, spécialiste des espèces exotiques envahissantes au Muséum et publiée en exclusivité dans le Figaro

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP