Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les huîtres victimes d’un réseau d’assainissement vieillissant (...)

Les huîtres victimes d’un réseau d’assainissement vieillissant ?

Dernière mise à jour le mercredi 8 janvier 2020

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 06 Janvier 2020
Visualiser l’article original


Selon Eaux et rivières de Bretagne et son vice-président, Jean-Yves Piriou (*), la présence de virus humain dans les huîtres est révélateur d’un système d’assainissement de l’eau vieillissant en Bretagne.

La fermeture de zones conchylicoles à cause de la présence de norovirus dans les coquillages est-elle un phénomène nouveau ?

Non. Il y a eu plusieurs précédents avec la fermeture de la rivière de Crac’h (56), en 2016 ; l’estuaire de l’Aber Wrac’h (29), la baie de Quiberon (56) et la rivière d’Auray (56), en 2019 ; et la baie du Mont Saint-Michel (50), ces derniers jours. C’est surtout la fermeture de la baie de Paimpol (22), trois années de rang (février 2016 et 2017, janvier 2018), qui a fait prendre conscience de ces phénomènes, qui touchent tous les départements bretons.

Comment ces norovirus (déclencheurs de la gastro-entérite chez l’homme) parviennent-ils jusqu’à la mer et aux coquillages ?

Il faut la conjonction de deux phénomènes : 1. une épidémie humaine de gastro-entérite ; 2. une période de fortes pluies, comme celle de novembre-décembre. Ces fortes pluies dérèglent tout le système d’épuration car de l’eau pluviale arrive à la station d’épuration avec le réseau des eaux usées, tout le problème est là. Les deux réseaux doivent être impérativement séparés. Or, il y a, un peu partout, des connexions entre les deux réseaux : soit le réseau des eaux usées est percé et l’eau pluviale y pénètre ici, soit il y a des branchements qui ont été mal faits là, et cela date, parfois, de plusieurs dizaines d’années. En cas de fortes pluies, le réseau est saturé, la station fonctionne mal voire déborde parfois. Et quand la station déborde, ces eaux usées avec des norovirus non traités filent alors vers les rivières puis vers la mer..

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP