Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les ostréiculteurs demandent un expert

Les ostréiculteurs demandent un expert

Dernière mise à jour le lundi 10 mai 2010

Le Figaro.fr - Vendredi 7 Mai 2010



Les ostréiculteurs demandent un expert

Le Comité de survie de l’ostréiculture, qui avait organisé une manifestation à Paris mercredi pour alerter sur la surmortalité des jeunes huîtres (naissains), a demandé aujourd’hui au gouvernement la nomination d’un expert indépendant pour établir l’origine du phénomène.

Recevant une délégation de la profession, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, avait proposé que l’expertise soit confiée à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer).

Toutefois, cet institut occupe une "position de juge et partie (...) préjudiciable aux éclaircissements nécessaires", a estimé vendredi le Comité dans un courrier au ministre dont l’AFP a obtenu copie.

Le Comité juge que l’Ifremer est susceptible de porter une part de responsabilité dans la mystérieuse épidémie qui depuis 2008 engendre une surmortalité pouvant atteindre 80 à 100% sur certains lots d’huîtres creuses.

"Puisque l’Ifremer a commercialisé sous son contrôle unique des géniteurs tétraploïdes aux écloseries, cet institut aura beaucoup de difficultés à reconnaître l’éventuel impact de cette lignée sur l’ensemble du cheptel en élevage", souligne dans la lettre Renan Henry, président du Comité.

Le Comité s’interroge également sur l’utilisation de "médicaments" dans le processus de production du naissain, et préconise que le laboratoire de science du vivant du Commissariat à l’énergie atomique vérifie si "une variation du patrimoine génétique" des huîtres a pu intervenir à force de sélections.

Le phénomène de surmortalité des huîtres, lié notamment à un virus et une bactérie, menacerait un quart des 4.800 entreprises conchylicoles, selon le Comité national de la conchyliculture (CNC).

Vendredi à Saint-Brieuc, M. Le Maire a annoncé que la Commission européenne avait autorisé l’octroi d’une aide de 30 millions d’euros aux ostréiculteurs français touchés en 2009.

AFP



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP