Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault
Accueil > Actualités de la mer > Madagascar : à la découverte du premier caviar africain

Madagascar : à la découverte du premier caviar africain

Dernière mise à jour le mercredi 2 janvier 2019

Article paru sur le site "France info :"
- 29 Décembrebre 2018
Visualiser l’article original-20181231-[lesimages/image0]]


C’est l’histoire d’une idée folle, née il y a 10 ans à Madagascar, sur le lac Mantasoa, perché à 1 500 mètres d’altitude. C’est le rêve de trois entrepreneurs français, installés de longue date sur la grande île, à la tête d’une société de prêt-à-porter de luxe. Ils ont décidé de produire ici le premier caviar du continent africain. Pour cela, ils ont bâti de toute pièce une immense ferme aquacole où sont désormais accueillis des esturgeons."Des personnes nous ont pris pour des fous. Ils nous ont dit : ’C’est n’importe quoi. Pourquoi pas des saumons dans le désert tant que vous y êtes’. Mais en fait, ce n’est pas si insensé que ça, puisque ça marche", explique Delphyne Dabezies, fondatrice d’Acipenser. Pour y arriver, il a d’abord fallu importer les poissons qui n’existaient pas à Madagascar. Ils ont fait venir des œufs fécondés de Russie principalement pour les faire grandir dans des bassins.
300 tonnes d’esturgeons

Un kilo de ces œufs fécondés peut atteindre 50 000 euros. Un vrai trésor, dont il faut prendre soin. Les poissons se sont parfaitement adaptés aux eaux chaudes malgaches. Après avoir investi des millions d’euros, disent-ils, la ferme héberge aujourd’hui 300 tonnes d’esturgeons. Le caviar malgache reste un produit de luxe. À Paris, il vous en coûtera 1 500 euros le kilo, contre moitié moins à Madagascar. Peut-être l’occasion d’un voyage pour goûter le premier caviar africain dans son cadre d’origine...

…/...
Lire l’article complet sur ...-20181231-[lesimages/image0]]



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP