Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Marins-pêcheurs : « Le Covid-19, la goutte d’eau qui fait déborder le vase (...)

Marins-pêcheurs : « Le Covid-19, la goutte d’eau qui fait déborder le vase »

Dernière mise à jour le vendredi 22 mai 2020

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 20 Mai 2020
Visualiser l’article original


Telle une lame de fond, quelque 1 700 marins-pêcheurs ont rejoint en deux semaines un groupe Facebook qui s’est fixé pour objectif de « défendre la pêche française ». Rencontre avec le matelot concarnois David Mielcarek, un des initiateurs de ce mouvement.
Qu’est-ce que la « Fédération des marins-pêcheurs français-Défense de la pêche française ? »

Pour l’instant, c’est un groupe Facebook réservé aux marins-pêcheurs, quels qu’ils soient, de toute la France. En deux semaines, nous avons réuni plus de 1 700 professionnels, matelots, mécaniciens, seconds, capitaines, armateurs artisans, représentant tous les types de pêches. Nous faisons le constat que le métier se meurt et qu’il faut réagir.
Pourquoi cette mobilisation soudaine et cet engouement pour ce groupe ?

Le Covid-19, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. De nombreux navires de pêche sont restés bloqués à quai, le risque sanitaire étant élevé et les gestes barrières impossibles à appliquer à bord. Et le confinement a entraîné une chute importante de la consommation des produits de la mer, d’où un effondrement des cours, sous criée. Or les marins sont payés à la part. La baisse des salaires est énorme.
Pour vous, la crise est plus profonde, pourtant.

Oui. Un des principaux problèmes, c’est la réglementation sur l’étiquetage des poissons. Sur les étals, les mentions « Atlantique Nord-Est » et « Méditerranée » ne permettent pas aux consommateurs français d’être informés sur la provenance des produits de la mer. Ils sont dans l’incapacité de savoir où et par qui le poisson a été pêché. Ce qui ne profite pas à la pêche française et ne favorise pas le circuit court, pourtant de plus en plus réclamé par les consommateurs. Le problème est dénoncé depuis très longtemps. Comment se fait-il pourtant que nous soyons toujours dans la même situation ?

« Toute la filière joue-t-elle réellement le jeu pour soutenir la pêche nationale ? »

Votre fédération met aussi en cause la question des marges des intermédiaires….

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP