Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Montée des eaux : à quoi ressemblerait la Bretagne

Montée des eaux : à quoi ressemblerait la Bretagne

Dernière mise à jour le jeudi 14 avril 2011

Article paru sur le site "Ouest-France" - Lundi 11 Avril 2011
Visualiser l’article original



Montée des eaux : à quoi ressemblerait la Bretagne

Litto3D est une cartographie animée, en trois dimensions, qui est en train de couvrir l’ensemble du littoral français. Grâce aux travaux brestois du Service hydrographique et océanographique de la Marine.

Zone mouvante et incertaine, le littoral a toujours été un peu délaissé par les géographes. « Jusqu’à présent, le mouillé c’était pour le Shom, et le sec pour l’IGN... », résume Vincent Donato, ingénieur des études et techniques, au Shom (Service hydrographique et océanographique de la Marine) de Brest. Un flou redoutable quand on veut se prémunir contre des catastrophes comme celle de la tempête Xynthia.

Vincent Donato s’est attelé à marier les données collectées par ces deux grands services, Shom et Institut géographique national (IGN). Pour parvenir à décrire précisément l’ensemble du littoral, en continu, et y modéliser les niveaux de la mer. C’est le projet Litto3D.

Réalisé par des avions équipés de télédétection laser bathymétrique, il permet de dresser une cartographie en relief, entre 0 et 50 m de profondeur, avec une précision de l’ordre de 50 cm. Mieux, grâce à des calculateurs, cette carte en relief peut ensuite être animée à la demande. En y modifiant les coefficients des marées. Voire en y injectant un petit tsunami...

Réchauffement climatique

Beaucoup d’applications sont possibles. Dispersion des polluants, aquaculture, mouvements sédimentaires et déplacement des cordons dunaires, comportement d’ouvrages tels que digues, quais, épis, etc. Avec Litto3D, Vincent Donato peut aussi visualiser la possible élévation du niveau des mers, d’ici à une centaine d’années, du fait du réchauffement climatique : « Probablement plus 1 m, si on arrive à stopper la production des émissions de CO2. Mais plus 2 m, si on ne fait rien... »

Le résultat est impressionnant. Il a d’ailleurs passionné les élus du Golfe du Morbihan : plus 2 m, hypothèse catastrophique, reviendrait par exemple à noyer une bonne partie de l’île d’Arz (photos)...

Les mesures par avion étant coûteuses, l’ensemble du littoral breton reste encore loin d’être couvert. Litto3D a pourtant déjà en mémoire 95 % du Golfe du Morbihan. Ainsi que le périmètre du Parc marin d’Iroise, avec, en particulier la chaussée de Molène. « Pour la chaussée de Sein, ça n’a pas marché jusqu’à présent. Beaucoup trop de courants... », note Yves Pastol. Le nord de la baie de Douarnenez, des Tas de Pois jusqu’au fond de la baie, est également modélisé. De même, la zone des Abers.

Achevant de boucler le Finistère, la côte sud, depuis Penmarc’h jusqu’à l’estuaire de l’Odet « est en cours de traitement », annonce Yves Pastol. Intéressant, notamment pour le secteur de l’île Tudy si fréquemment sinistré par les tempêtes. Très loin de la Bretagne, la plupart des Dom-Tom sont également déjà recensés par Litto3D. Des données vitales pour la protection des récifs coralliens, de la faune et de la flore.

D’ici un à deux ans, Litto3D sera ouvert au grand public, sur Internet, comme le serveur Géoportail, de l’IGN, qui permet de voir sa maison et son jardin en détail. « Il permettra de consulter les horaires des marées de manière beaucoup plus visuelle », prévoit Vincent Donato. Plutôt qu’un austère tableau de coefficients, une simulation des grandes marées qui noient les grèves : du très pédagogique qui pourrait bien sauver des vies...

Enfin, les données déjà collectées par Litto3D ont, bien sûr, été transmises au BRGM et au Commissariat à l’énergie atomique (CEA). « Ils ont de très grosses machines qui permettent, avec nos données, de calculer l’impact possible d’un tsunami. »

Ça paraît, en effet, utile et tout à fait d’actualité, quand on pense aux centrales nucléaires...

Christophe VIOLETTE



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP