Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel (...)

Morgat. Une barge à l’allure futuriste pour cueillir "l’or vert"Nouvel article

Dernière mise à jour le dimanche 1er septembre 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 31 Août 2013
Visualiser l’article original


Mardi, le port de Morgat (29) accueillera une barge à l’allure futuriste. Sa mission : cueillir les algues vertes avant leur échouage, en vue d’une valorisation. Cette expérimentation a déjà eu lieu en baie de Douarnenez.

Maire de Crozon et président de la communauté de communes, Daniel Moysan accueillait, mercredi, une réunion pour caler les préparatifs de cette opération nécessitant, notamment, l’agrément des Affaires maritimes. Aux manettes de cette expérimentation, Ulvans, un consortium de cinq PME bretonnes mené par Agrival (Saint-Pol-de- Léon). Qui est parti d’un constat simple.

Quand elles échouent sur le rivage, les algues vertes sont un vrai poison. Mais récoltées dans la mer, elles portent en elles des vertus pouvant déboucher sur un bel avenir industriel. Expurgées du sable puis transformées en concentré après évaporation, les algues peuvent, en effet, être stockées et congelées en grosses quantités. Et de ce concentré, on peut extraire des principes actifs utilisés ensuite dans de nouveaux produits pour la santé, la cosmétique ou l’alimentation des animaux.

Un bateau pompeur
Encore faut-il réussir à mettre la main sur ce nouvel « or vert », sans détruire la biodiversité marine. C’est tout l’objet des expérimentations en cours, qui sont placées sous l’étroite surveillance des techniciens du Parc marin d’Iroise.

Après la plage de Sainte-Anne-la-Palud, en juin, ou celle de Moulin-Blanc il y a une semaine, c’est donc le port de Morgat qui accueillera, mardi soir, une opération similaire, même si cette fois, la machine utilisée sera différente. À Sainte-Anne-la- Palud, les algues se situaient entre deux eaux et étaient accessibles par le rivage, d’où l’utilisation d’un engin agricole modifié.

À Morgat, où un gisement a été repéré dans le port, elles se trouvent en profondeur, et il faudra sans doute recourir à un bateau pompeur.

Pourvu qu’elles restent !
Une fois pompées, les algues seront alors déversées directement dans un bac puis transportées dans la foulée vers Plouénan, chez Agrival, pour être lavées. Elles rejoindront ensuite les laboratoires du consortium. Reste une question : passé ce week-end, le tapis d’algues vertes sera-t-il encore suffisamment étoffé pour mener à bien l’opération ? Le maire se veut confiant. « On a actuellement un gisement qui ne bouge pas beaucoup. Avec les coefficients de marée qui descendent, il devrait encore être là mardi ».
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP