Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Océans. Sur les traces du mystère du « plastique perdu »

Océans. Sur les traces du mystère du « plastique perdu »

Dernière mise à jour le jeudi 11 avril 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 00 Avril 2019
Visualiser l’article original


Des millions de tonnes de plastique sont rejetées en mer chaque année mais seule une petite partie est visible. Où disparaît le reste ? Des chercheurs s’approchent désormais de la résolution du mystère du « plastique perdu ».

Ces dernières années, les images de bouteilles et de sacs agglutinés par les courants au milieu des océans ou de plages couvertes de détritus ont suscité des campagnes contre la culture du tout jetable. Mais cette pollution visible n’est que la partie émergée de l’iceberg. Alors une équipe internationale de scientifiques s’est mise en chasse, déployant des efforts sans précédent pour traquer les débris.

Quelque quatre à 12 millions de tonnes de plastiques finissent chaque année dans les océans, mais les scientifiques estiment que seulement 250 000 tonnes sont présentes à la surface. Et 99 % de tout ce qui a été déversé en mer pendant des décennies est introuvable. Dégradés par l’érosion, le soleil et l’action de bactéries, la densité des plastiques change, ils se retrouvent à la merci des courants et une fois qu’ils sont entraînés vers les profondeurs, ils deviennent beaucoup plus difficiles à suivre.
« Il est assez difficile de savoir où ils sont tous, parce qu’il y a beaucoup de processus à l’œuvre », explique à l’AFP Alethea Mountford, de l’Université de Newcastle. « Même le plastique à la surface peut couler, puis remonter. »

Dans les fonds marins

Dans ce qui pourrait être une véritable avancée, la chercheuse a utilisé un modèle informatique des courants océaniques sur les plastiques de trois densités différentes, pour localiser les lieux où se regroupent les fragments après avoir coulé. Le modèle montre des accumulations de plastiques à des profondeurs variées en Méditerranée, dans l’Océan indien et dans les eaux de l’Asie du Sud-Est.

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP