Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Ostréiculture. En voie de rétablissement

Ostréiculture. En voie de rétablissement

Dernière mise à jour le jeudi 15 septembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 08 Septembre 2016
Visualiser l’article original


« Les parcs ostréicoles ont retrouvé leur relative santé économique. »
Le bilan dressé hier au salon de la conchyliculture à Vannes se veut positif. Fragilisés depuis 2008 par des taux de surmortalité, des ostréiculteurs jouent la carte de la diversification : élevage d’ormeaux, culture d’algues...
« La surmortalité un phénomène qui dure »

« En voie de rétablissement, la filière reste fragile, poursuit Alain Dreano, secrétaire générale du Comité régionale de la conchyliculture (CRC) de Bretagne-Sud (*). C’est une convalescence positive. » Depuis 2008, entre « 30 et 90 % des naissains selon la catégorie » sont perdus.
« La profession continue d’adapter le process de production à ce phénomène qui dure ». Ce qui consiste, en résumé à immerger les jeunes huîtres au bon endroit, au bon moment, en fonction de leur croissance et de la température de l’eau. « Tout une expertise. » Cette baisse de production a fait grimper les prix. La « meilleure maîtrise » de la surmortalité inverse la tendance : le cours des huîtres baisse.
« C’est la loi de l’offre et la demande », glisse le secrétaire général. Elle met en difficulté ceux qui ne peuvent augmenter leur rendement. La quantité produite en Bretagne Sud reste, grossièrement, stable : « entre 10.000 et 15.000 tonnes par an », tout comme le nombre d’ostréiculteurs.
À condition d’être « vigilant ». « L’espace maritime terrestre est rare. La tentation est grande quand un repreneur n’est pas trouvé immédiatement de transformer le chantier en maison secondaire. »
« Pourquoi pas des couteaux ou des myes ? »

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP