Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Pêche. La profession a la cote

Pêche. La profession a la cote

Dernière mise à jour le jeudi 24 novembre 2011

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Mercredi 23 Novembre 2011
Visualiser l’article original



Pêche. La profession a la cote

Les Bretons ont une bonne image des pêcheurs, selon une enquête Ipsos. Respect des quotas, de l’environnement : ils ont fait des progrès. Mais le métier, jugé dangereux, n’est pas attractif. État des lieux.

Comment les pêcheurs sont-ils perçus ? Globalement les Français, plus encore les Bretons, ont le sentiment que « c’est un métier qui change, dont l’image s’améliore », souligne Etienne Mercier, qui a piloté une enquête chez Ipsos. Le moteur de ce changement : la prise en compte par les professionnels de la problématique de l’environnement.

Une image positive.
89% des Français ont une bonne opinion des pêcheurs. C’est encore plus fort en Bretagne où le chiffre grimpe à 96% ! « Il y a chez les Bretons une proximité, un attachement très fort à la profession, à ce qu’elle fait, à ses produits », souligne Etienne Mercier.

Des pêcheurs plutôt respectueux des règlements.
Les pêcheurs travaillent avec des règlements très contraignants, ce que perçoivent les Français à 89% et les Bretons à 93%. L’enquête montre que « l’image des pêcheurs n’est pas celle de tricheurs », souligne le président du Comité national des pêches maritimes, Pierre-Georges Dachicourt, commanditaire de l’étude. Ils sont plutôt respectueux de la réglementation en matière de quotas selon 67% des Français, un chiffre encore plus positif en Bretagne, à 72%. Même sur la sauvegarde des espèces menacées, 62% des Français et 67% des Bretons estiment que les règles sont plutôt respectées.

Environnement : en progrès.
67% des Français estiment que la pêche a fait des efforts en matière d’environnement depuis ces cinq dernières années, un chiffre qui grimpe à 76% chez les Bretons, soit près de huit Bretons sur dix. Un Breton sur deux estime que les actions mises en place pour la protection de l’environnement sont suffisantes. À l’inverse, 58% des Français estiment qu’elles ne le sont pas.

La pêche compétitive ?
La pêche est un secteur dans lequel la France n’est compétitive que pour 48% des Français, contre 60% pour les Bretons qui se différencient. Par ailleurs, les Français ne sont que 32% à estimer que la pêche est créatrice d’emplois contre 50% des Bretons.

Un métier peu attractif.
Il est massivement perçu comme un métier difficile (à 99%) et dangereux (à 98%). Ils ne sont que 22% de Français à estimer que c’est un métier d’avenir, contre 29% des Bretons. C’est un métier rémunérateur pour seulement 16% des Français contre 31% des Bretons. Seuls 12% des Français estiment que le métier est compatible avec la vie de famille, contre 18% des Bretons. 23% des Bretons considèrent que les pêcheurs donnent envie aux jeunes d’en faire leur métier. Six Bretons sur dix ne conseilleraient pas à leur enfant de devenir pêcheur.

Catherine Magueur



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP