Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Les artisans se maintiennent

Pêche. Les artisans se maintiennent

Dernière mise à jour le mercredi 12 juin 2013

Article paru
sur le site "Le Telegramme" - 11 Juin 2013
Visualiser l’article original


C’est l’heure des bilans pour la pêche artisanale. Le groupement des pêcheurs artisans, qui regroupe le plus gros de la flotte lorientaise soit 57 navires, tenait son assemblée générale le week-end dernier. Le moment de faire le bilan de santé de la flotte pour 2012. « 2012 est en léger retrait par rapport à 2011 », explique Alain Desgré, directeur du groupement. « Le chiffre d’affaires est de 26,5 M€, pour les 57 navires que nous gérons. 2011 était une année exceptionnelle, avec une bonne progression du chiffre d’affaires des bateaux, car il y avait eu beaucoup de langoustines. Ça n’a pas été le cas en 2012. Il y a eu 30 % de tonnage débarqué en moins. Heureusement, les quantités ont baissé, mais le prix moyen du tonnage débarqué a augmenté de 5 %. Les chalutiers ont compensé avec la pêche à l’anchois. La météo du quatrième trimestre a certainement contribué à cette baisse ». Le chiffre d’affaires des chalutiers a baissé de 3 à 4 %. Les fileyeurs de 8 %. Une baisse également à imputer au prix du gasoil qui grève la trésorerie des entreprises. En 2012, il était à 0,71 € pour 100 litres contre 0,49 € en 2010. Depuis le début 2013, un léger recul est observé, à 0,66 €. « La situation de la flotte artisanale n’est pas catastrophique », relativise Patrick Cariou, président du groupement. « Le problème, c’est le renouvellement des outils. Les contraintes d’achat des bateaux. La réglementation est compliquée et bloque beaucoup de transactions ». C’est le gros problème de la flotte lorientaise. Les bateaux ont parfois le même âge que leur patron, à savoir une trentaine d’années. « Un jeune seul ne peut plus s’installer », explique Alain Desgré. « Construire un bateau neuf à 2 M€ sans subventions est impossible. Un bateau de 16 à 20 m d’occasion, c’est entre 500 et 900.000 € ».

Aider les jeunes

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP