Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Dernière mise à jour le vendredi 28 octobre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Octobre 2016
Visualiser l’article original

.../...


À l’occasion de la sortie du livre « Pêcheurs bretons en quête d’avenir », une soirée de réflexion est organisée demain sur l’île d’Houat autour de l’avenir de la pêche bretonne. Rencontre avec Alain Le Sann et Yves Lebahy, qui ont disséqué la pêche bretonne.

Que reste-t-il de la pêche bretonne ?
Alain Le Sann (Pêche et développement) : Dans notre livre, nous publions une carte des zones de pêches fréquentées par les pêcheurs bretons en 1976. Ils étaient partout : l’Afrique et l’Amérique du Sud avec la langouste et le thon tropical, Terre-Neuve et l’Europe du Nord avec la morue... Depuis plus de 20 ans, les flottilles se sont recentrées sur la Bretagne. La grande pêche n’est plus bretonne, elle est passée sous contrôle étranger. Les armements industriels se sont effondrés. Il reste la pêche artisanale et côtière.

Sont-elles, elles aussi, menacées de disparition ?
Yves Lebahy (géographe) : Ce qui ressort, c’est qu’il faut arrêter de se focaliser sur la ressource et se pencher sur l’état du milieu, c’est-à-dire du plancton et donc de la qualité des eaux. Il y a une très forte dégradation des eaux côtières. Si la Bretagne est devenue une zone de pêche, c’est que le milieu est très productif. Potentiellement, c’était un gisement parmi les plus importants du monde. Il ne l’est plus. On peut citer l’exemple de Mor Braz, dans le Morbihan. C’était une zone extraordinairement prolifique.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP