Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Tour de vis sur le cabillaud

Pêche. Tour de vis sur le cabillaud

Dernière mise à jour le lundi 15 novembre 2010

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Vendredi 12 Novembre 2010
Visualiser l’article original



Pêche. Tour de vis sur le cabillaud

A un mois des négociations sur les quotas de pêche, Bruxelles a proposé des baisses allant jusqu’à 50% des possibilités de capture pour le cabillaud.

Je dois malheureusement annoncer que les nouvelles sont décevantes pour certains quotas, mais l’expérience a montré par le passé que ceux qui pensent pouvoir négocier avec la nature ne peuvent envisager un avenir pérenne dans la pêche ». A un mois de la trraditionnelle réunion de fin d’année des ministres européens de la Pêche, le ton est donné. Pour Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des Affaires maritimes et de la Pêche, on ne négocie plus, encore moins sur les quotas d’espèces comme le cabillaud pour laquelle Bruxelles veut mettre fin à 40 années de surexploitation. « La Commission reste très préoccupée par l’état des réserves de cabillaud », a-t-elle souligné hier en présentant ses propositions de quotas de pêche en 2011 dans les eaux européennes.

Réduction de 50%

Dans plusieurs zones clés de capture de ce poisson, également connu sous l’appellation de morue, « il n’y a aucun signe d’améliorationde l’état des stocks », a-t-elle déploré. C’est le cas en mer d’Irlande, dans la zone Ouest Ecosse et dans le Cattégat (une baie entre le Danemark et la Suède), où Bruxelles propose une réduction de moitié des quotas l’an prochain. Dans d’autres zones, la Commission demande une baisse de 15% des prises.

89.400 tonnes au total

Cette année, les ministres européens de la Pêche ont décidé de maintenir à un niveau inchangé leurs quotas de pêche au cabillaud par rapport à 2009, rejetant une proposition de Bruxelles qui initialement voulait un recul de 25%. Pour l’an prochain, « j’ai le regret de dire qu’il va y avoir des annonces décevantes », a prévenu la commissaire à la Pêche. Toutes espèces et zones confondues, la Commission propose l’an prochain une baisse de 10% des quotas de pêche, représentant en volume 89.400 tonnes. Bruxelles estime en effet que seuls 40% des stocks de poissons dans les eaux européennes sont dans une situation satisfaisante.
http://ec.europa.eu/fisheries/index_en.htm



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP