Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Pêche : la réforme de l’UE "inacceptable"

Pêche : la réforme de l’UE "inacceptable"

Dernière mise à jour le jeudi 4 août 2011

Article paru sur le site "Le Figaro" - Vendredi 15 Juillet 2011
Visualiser l’article original



Pêche : la réforme de l’UE "inacceptable"

La réforme de la politique commune de la pêche, proposée par la Commission européenne, a été qualifiée "d’inacceptable en l’état" par le ministre de la Pêche, Bruno Le Maire.

Le projet présenté mercredi par la commissaire européenne Maria Damanaki "signifierait un arrêt de mort pour la pêche en France et en Europe", a affirmé M. Le Maire dans un entretien à l’hebdomadaire Le Marin publié vendredi.

"Je ne laisserai pas passer ce projet en l’état", a-t-il ajouté.

Passant en revue les trois principaux points "inacceptables", le ministre a épinglé l’idée de mise en place de quotas individuels transférables "car ils mettraient, à terme, les navires artisans dans les mains de la grande pêche industrielle".

Ce système de marché des droits de pêche, avec comme garde-fou l’exclusion des navires de moins de 12 mètres non équipés d’engins traînants, comme les chaluts ou les dragues, a été mis en place au Canada "où cela ne fonctionne absolument pas car c’est trop complexe", souligne-t-on au ministère.

Le secteur de la pêche en France est essentiellement artisanal avec une très grande majorité des 7.208 navires de pêche (chiffres de l’UE de juin 2011) faisant moins de 20 mètres. L’introduction des quotas individuels transférables concernerait 25,7% de la flotte française soit 1.857 navires.

A l’échelle européenne, 21,5% de l’ensemble des navires seraient concernés.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP