Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution
Accueil > Actualités de la mer > Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée

Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée

Dernière mise à jour le jeudi 23 août 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 20 Août 2018
Visualiser l’article original


Que risque-t-on si l’on pêche et garde un bar au nord de la Pointe du Raz ? On commet un délit avec une amende qui peut monter dans les tours. Les montants sont variables. 90 % des pêcheurs pris en flagrant délit préfèrent régler la transaction fixée par la Direction départementale des Territoires et de la Mer, afin d’éviter le tribunal.

Il n’est pas interdit de pêcher le bar. Mais au nord de la Pointe du Raz, en 2018, la réglementation exige des pêcheurs de loisirs qu’ils relâchent le poisson (no kill). Si la pêche n’est pas prohibée, c’est bien la détention de bar qui pose problème, alors que l’année dernière, il était encore autorisé de revenir avec un poisson pêché.

À lire sur le sujet
Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !

Verbalisation automatique

Plusieurs dizaines de procès-verbaux pour détention de bar(s) en zone interdite ont été dressés depuis le début de l’année à la pointe bretonne. Les procès-verbaux des unités de contrôle arrivent actuellement au compte-gouttes, après des flagrants délits constatés cet été. Les consignes auprès des équipes de contrôle des Affaires et de la gendarmerie maritimes, ainsi que des brigades nautiques de la gendarmerie sont on ne peut plus claires. Finis les mises en garde et les avertissements, les autorités considèrent que l’information est largement passée. Aujourd’hui, le moindre bar trouvé sur le pont du bateau ou dans le sac d’un pêcheur, c’est procédure immédiate et transmission au parquet !
Lire l’Article complet sur...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP