Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous

Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous

Dernière mise à jour le mardi 11 septembre 2018

Article paru sur le site "Ouest-France édition du soir :"
- 30 Août 2018
Visualiser l’article original


.Elles sont mal aimées et pourtant très utiles. L’entomologiste Matt Bertone nous explique pourquoi il ne faut pas tuer les araignées qui vivent dans nos maisons.

Il sera probablement dur de vous convaincre, mais laissez-moi essayer : ne tuez pas la prochaine araignée que vous croiserez chez vous.
Pourquoi pas ?

Car les araignées sont une partie importante de la nature ainsi que de l’écosystème domestique.
Des araignées vivent chez vous

Les gens aiment penser que leur logement est sûr et isolé du monde extérieur. Pourtant, de nombreux types d’araignées peuvent y être retrouvés. Certaines sont accidentellement piégées, alors que d’autres ne sont que des visiteuses temporaires. Quelques espèces s’épanouissent même à l’intérieur, y passant leur vie avec plaisir, et se reproduisant.

Ces arachnides sont généralement discrets et presque toutes les araignées que vous rencontrez ne sont ni agressives ni dangereuses. Elles peuvent même offrir leurs services, en dévorant des parasites – et certaines mangent même d’autres araignées.

Mes collègues et moi avons mené une enquête dans 50 maisons de Caroline du Nord pour inventorier quels arthropodes vivent sous nos toits. Chaque foyer visité abritait des araignées : en particulier la Malmignatte des maisons et les pholques.
Ces deux espèces construisent des toiles, où elles guettent, à l’affût d’une proie à attraper. Les pholques laissent quelques fois leurs toiles pour chasser d’autres araignées qui s’aventurent sur leur territoire, imitant une proie afin de capturer leurs cousins pour le dîner.

Les araignées sont utiles !
…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP