Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Que pêchent vraiment les plaisanciers ?

Que pêchent vraiment les plaisanciers ?

Dernière mise à jour le lundi 24 janvier 2011

Article paru sur le site "Ouest-France" - Jeudi 20 Janvier 2011
Visualiser l’article original



Que pêchent vraiment les plaisanciers ?

La pêche de loisir est assez mal connue. Le ministère de l’agriculture a commandé une étude, réalisée par l’Ifremer entre 2006 et 2008. Les résultats, publiés sur le site du ministère, constituent la plus solide base de connaissance actuelle. Mais les chiffres sont à prendre comme des ordres de grandeur.

Selon cette étude, la pêche récréative serait pratiquée par 2,45 millions de Français : 71 % pêchent à pied, 33 % à la canne depuis le bord, 25 % depuis un bateau, 7 % pratiquent la pêche sous-marine (total supérieur à 100 %, plusieurs pratiques étant possibles pour un même pêcheur).

18 kg par pêcheur

55 % de ces pêcheurs (1,37 million) déclarent avoir pêché au moins un poisson dans l’année. Ils ont prélevé en moyenne 18 kg par personne en 2005. Le prélèvement total est estimé en France entre 20 000 et 30 000 tonnes (le port de Boulogne dépasse les 50 000 tonnes, Le Guilvinec fait 16 700 tonnes, Concarneau 8 500).

L’espèce la plus ciblée des plaisanciers est le bar (19 % des prises), suivi par le maquereau (12 %), puis le lieu, la daurade et le sar.

Estimations concarnoises

Sur la baie de Concarneau, les données manquent. Au nombre de places de mouillage, on peut estimer le nombre de plaisanciers entre 2 et 3 000. Retenons 3 000. Si l’on croit l’estimation de Christian Vermeulin de 10 % de pêcheurs, et les 18 kg de poisson par an de l’étude nationale, cela donne un prélèvement maximum de 5,5 tonnes de poisson annuelles. Assez marginal donc.

En prenant l’hypothèse haute de l’étude nationale, qui donne 50 % de pêcheurs parmi les plaisanciers, et en maintenant le chiffre de 18 kg, on arrive à un maximum de 27 tonnes par an. Les pêcheurs côtiers débarquent eux 2 500 tonnes par an à Concarneau, et les bolincheurs 3 000 tonnes (chiffres 2009). L’impact de la pêche plaisance semble donc très limité.

J.-L. C.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP