Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux

Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux

Dernière mise à jour le vendredi 10 août 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 07 Août 2018
Visualiser l’article original


On peut le croiser au large des côtes bretonnes, mais aussi en Méditerranée. Il peut atteindre douze mètres de long, peser plus de quatre tonnes et son aileron peut effrayer. Pourtant, le requin-pèlerin, deuxième plus grand poisson au monde, garde une bonne part de mystère.

« Je voyais juste le bout de son aileron. C’était impressionnant », se souvient Alain Quéméré, encore ému par sa rencontre avec un requin de cette espèce, en mai dernier, près de l’archipel des Glénan, dans le Finistère. « À un moment, il a touché l’avant du bateau, ça m’a fait drôle parce que mon bateau ne fait que 5,5 mètres et le requin en faisait huit », raconte le plaisancier, disant avoir également été impressionné par les mouvements « très lents et tout en douceur » de l’imposant squale.

Les plus grands spécimens de cette espèce, qui se nourrit exclusivement de plancton, peuvent atteindre douze mètres de long pour un poids de quatre à cinq tonnes.

« Ça a beau être le deuxième plus grand poisson au monde, après le requin-baleine, on ne sait pas grand-chose sur lui », souligne Alexandra Rohr, de l’Association pour l’étude et la conservation des sélaciens (Apecs). On ne sait pas où il se reproduit ni quand, l’âge de sa maturité sexuelle ou le nombre d’individus présents dans les eaux du globe. « C’est un requin qui reste très mystérieux », assure la spécialiste.

L’équivalent d’une piscine olympique]

Lire l’Article complet sur...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP