Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes
Accueil > Actualités de la mer > Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de (...)

Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles

Dernière mise à jour le mardi 28 août 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 23 Août 2018
Visualiser l’article original


Le jeudi 31 mai 2018, un couple de marins-pêcheurs de la Baie de Saint-Brieuc était jugé par le tribunal de Saint-Brieuc, pour avoir ramassé et revendu, sur une période de trois ans, 20 tonnes de coquilles Saint-Jacques ainsi que des ormeaux. Une cinquantaine d’infractions lui étaient reprochées, dont des épisodes de pêche maritime illégale, le non-respect des normes sanitaires, des centaines d’heures de travail dissimulé et l’exécution des faits en bande organisée.

Des coquilles malmenées

Particuliers et restaurateurs avaient été victimes des pratiques de ce réseau parallèle, dont certaines ont pu avoir des conséquences directes sur les consommateurs. Des écoutes, commencées en février 2016, avaient ainsi révélé que des coquilles fraîches, altérées par un séjour d’une quarantaine d’heures dans un coffre, avaient été congelées, puis nettoyées avant d’être écoulées.

Si le marin-pêcheur ne s’était pas présenté à l’audience, pour cause d’avarie sur le bateau sur lequel il exerçait en tant que matelot, sa femme s’était bien expliquée à la barre.
De même que trois autres personnes également poursuivies pour avoir participé aux sorties en mer, revendu et même livré des pochons en plastique remplis de coquilles. Un quatrième complice manquait à l’appel.

D’un an ferme à des peines d’amende
…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP