Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements

Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements

Dernière mise à jour le mercredi 30 mai 2018

Article paru sur le site " :"
- 00 Mai 2018
Visualiser l’article original


La ministre des Outre-mer a précisé que le gouvernement était en train de construire "un plan national", qui sera "concrétisé dans une semaine, une semaine et demie", et "des plans territoriaux qui permettront désormais de réagir immédiatement", en cas d’arrivée des sargasses sur les plages.

"Mobilisation générale"
"Mais pourquoi on ne l’a pas fait avant ? Pourquoi on est obligé d’attendre une année où on est complètement submergé pour qu’enfin un gouvernement dise ’il faut un plan d’action’, ’il faut que quand à J-4 ou J-5 des nappes de sargasses arrivent, on s’organise sur le territoire’ ?", s’est-elle interrogée devant la presse, à l’issue d’une première réunion interministérielle.

Selon elle, "jamais ça n’a été organisé. Même financièrement. L’effort de l’Etat, dans un premier temps en urgence, est de 3 millions (d’euros), c’est le double de ce qui avait été mis dans des années précédentes où les territoires ont été touchés", a-t-elle ajouté, tout en précisant que le phénomène des sargasses n’avait "jamais été aussi important que cette année".

Il y a, a-t-elle poursuivi, "une mobilisation générale" du gouvernement, avec "une prise de conscience de la difficulté sur les territoires et une résolution importante : il ne faut pas laisser les sargasses sur les bords de mer plus de 48 heures, sinon il y a ces émanations et ces difficultés de santé qui peuvent en découler".

Coopération régionale
"C’est peut-être fait un tout petit peu trop tard par rapport aux alertes des élus", a-t-elle reconnu. La veille, devant l’Assemblée, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a reconnu que l’invasion des sargasses était "une calamité" dont le gouvernement n’a "probablement pas pris toute la mesure".

Cinq ministères (Outre-mer, Santé, Intérieur, Transition écologique et Economie et Finances) participent au comité stratégique "et d’autre viendront en renfort", a précisé la ministre, citant notamment les Affaires étrangères. "Il nous faut travailler avec nos voisins. On a besoin d’organiser une conférence autour de ce sujet ou au moins une réunion de coopération", pour savoir comment ils traitent ce sujet.
Mme Girardin a rappelé qu’elle se rendrait prochainement avec Nicolas Hulot dans les territoires touchés.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP