Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Sea Orbiter, de 20 000 lieues sous les mers à 20 000 rêves dans les (...)

Sea Orbiter, de 20 000 lieues sous les mers à 20 000 rêves dans les mers

Dernière mise à jour le mercredi 19 janvier 2011

Article paru sur le site "L’Express" - Jeudi 13 Janvier 2011
Visualiser l’article original



Sea Orbiter, de 20 000 lieues sous les mers à 20 000 rêves dans les mers

Prévu pour sillonner la Méditerranée dès 2013, le Sea Orbiter de Jacques Rougerie va nous embarquer dans le futur des êtres de la mer. La chronique de Serge Orru, du WWF-France.

Que connaissons-nous de l’immensité marine ? 95% des océans sont ainsi méconnus de nos jours.

Pourquoi les moyens de la recherche scientifique consacrés à la biodiversité océanique sont-ils si modestes ? Nous en savons davantage sur la Lune, Mars et Jupiter que sur le monde abyssal. Nous dépensons, hélas, bien davantage dans l’armement militaire que dans la découverte des océans.

La mémoire et le futur de la mer sont une énigme pour nous les terriens qui ne voyons souvent que tempêtes et naufrages, tsunamis et raz de marée devant la planète mer qui recouvre 70% de la surface de notre globe.

Pour beaucoup d’entre nous, les océans sont si vastes et souvent hostiles. Les réserves halieutiques et nos littoraux habités par la moitié de la population mondiale sont menacés. Les marées noires et la pollution marine sont devenues une fatalité et la sinistre plastification des océans, l’expression fragmentée et universelle de notre société du jetable.

Bien sûr Jules Vernes, Jacques Cousteau, Jacques Piccard et tant de grands scientifiques marins, poètes et écrivains, passionnés de la mer nous font rêver et aimer la vie des surfaces et des profondeurs. Pensons aussi à Anita Conti, cette immense femme qui a tant gonflé les voiles de l’océanographie grâce à sa vie légendaire.

Voici, aujourd’hui, pour notre plus grand bonheur, Jacques Rougerie, architecte, bâtisseur subaquatique, membre de l’Institut de France qui nous embarque avec enthousiasme dans le futur des êtres de la mer avec Sea Orbiter, ce Nautilus des vents modernes qui sera le vecteur de l’une des plus grandes aventures humaines et exploratoires du XXIe siècle (à découvrir sur www.fondation-jacques-rougerie.com).

Imaginez-vous à bord de son vaisseau d’argent dérivant au gré des grands courants marins, telle une véritable sentinelle de l’océan. La mission : observer l’océan et le monde sous-marin de manière permanente en permettant aux hommes et femmes de l’équipage de s’immerger, 24 heures sur 24, pendant de longues périodes au coeur de l’univers d’eau salée largement inconnu.

Sea Orbiter donne corps à un vaste projet éducatif et scientifique reposant sur la compréhension et l’analyse de la biodiversité marine pour une meilleure sensibilisation des passagers de la planète à l’océan et à sa nécessaire et indispensable préservation.

Ce vaisseau révolutionnaire de par son design innovant unique s’érige en un profil vertical de 1000 tonnes sur 51 mètres de haut, dont 31 immergés, telle une superbe lame qui affute l’imaginaire.

Sea Orbiter est une maison marine qui accueillera un équipage de 18 membres dont 6 scientifiques qui séjourneront en saturation au coeur d’un laboratoire hyperbare, pressurisé, ce qui leur permettra de sortir dans le milieu sous-marin sans contrainte de temps ni de pression.

Cette sculpture navale, nomade et écologique fécondera la force de l’océan et du cosmos avec l’intelligence collective de ses corsaires de paix qui habiteront la mer comme aime à le dire Jacques Rougerie, poète de mondes nouveaux tissant la trame bleue de la civilisation des Mériens.

Ce créateur pluridisciplinaire nous souffle inlassablement ces phrases fortes : « Sur tous les continents, des femmes et des hommes se dressent, s’organisent et se battent pour sauver la planète. Il est urgent qu’ils soient entendus, aidés, soutenus. Ils entrevoient en effet avec force les mutations et les évolutions de nos sociétés, tout en militant pour un autre regard sur cette biodiversité animale et végétale qui accompagne l’humanité depuis l’origine des temps. Certains portent d’ailleurs déjà leur vision au-delà de cette impérieuse réalité programmée. Ceux-là annoncent la naissance des civilisations de l’océan et du cosmos pour engager un futur durable sur notre planète. »

Prévu pour sillonner la Méditerranée dès 2013 et, espérons-le, se multiplier ensuite sur chaque océan pour le bien-être des générations futures. Les Sea Orbiter seront les oasis marines qui inspireront le destin des civilisations à venir.

Mer ! Mer ! Mer !

Mer en vue commandant Rougerie !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP