Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Les espèces > Poissons > Sole (commune)

Sole (commune)

Solea solea

Dernière mise à jour le mardi 14 août 2018


La sole a toujours été un poisson estimé pour les enfants, les malades ou simplement les gastronomes.
Elle reste un poisson cher, mais aussi très bon.



Soles Communes fraîches

Noms régionaux garlizen, lingua, sola, ruardos
France
Sole
Royaume-Uni
Common sole
Allemagne
Seezunge
Italie
sogliola
Espagne
lenguado
Taille commune relevée 24 à 35 cm
Taille maximale à l’âge adulte 70 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle environ 4 ans
Durée de vie maximale relevée 27 ans
Profondeur habituelle de 0 à -200 m
Sédentaire non
Pélagique oui
État de la ressource évaluée en baisse
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
24 cm

Marquage obligatoire

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires :

- la sole est un poisson qui vit, la plupart du temps, tapi sur le fond de la mer.
- elle peut être légèrement enfouie dans les sables ou les fonds benthiques.

- elle mange la nuit.
- son alimentation à l’âge adulte est composée de vers, d’amphipodes, de petites crevettes et autres crustacés, mais aussi de coquillages jeunes à coquilles fines (tellines, moules, macres, petits couteaux).


Conseils d’achat :

Comme pour la plupart des poissons, une sole fraîche est très reconnaissable !
- la photo ci-dessus montre fort bien des soles très fraîches, à tel point que la plus grosse sur la droite est encore raide.
- la couleur homogène, la proéminence des yeux, sont autant de signes de fraîcheur optimale.


Conseils de conservation :

- comme tout poisson à chair ferme, la sole ne doit pas être consommée dans la journée qui suit sa pêche, sous peine de d’obtenir une chair dure après cuisson.
- conservez la sole dans sa peau, mais sans ses viscères, sous film, dans le bac à légumes deux à trois jours.

- il paraîtrait que la congélation courte soit possible, mais jusqu’à présent je n’ai pas encore pratiqué la chose.


Recette(s) :

- Filets de sole à l’alsacienne


Bibliographie et liens :

Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Les poissons de mer des Pêches Françaises
Editions Delachaux et Niestlé Ifremer


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP