Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > TKBremen. Les pêcheurs à pied professionnels durement touchés

TKBremen. Les pêcheurs à pied professionnels durement touchés

Dernière mise à jour le jeudi 22 décembre 2011

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Mardi 20 Décembre 2011
Visualiser l’article original



TKBremen. Les pêcheurs à pied professionnels durement touchés

« On a oublié les pêcheurs à pied professionnels dans cette catastrophe ! ». Hier matin, OlivierLeNézet, le président du comité local des pêches de Lorient, s’est fait le porte-parole zélé, auprès du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, BrunoLeMaire, d’une profession durement touchée par l’échouement du TKBremen. Passée la barre d’Etel, les parcs ostréicoles cohabitent avec des gisements naturels de coques, de palourdes et de tellines, le pain quotidien des pêcheurs à pied professionnels dans ce secteur. Depuis vendredi, l’estran, habituellement très fréquenté à cette période de l’année, a été déserté. Si Ifremer annonçait, vendredi, l’absence de pollution générale, « l’écosystème a été touché », considère Olivier Le Nézet. À marée basse, les petits points blancs qui affleurent dans le sable sont autant de témoignages de la mortalité des coquillages.

Un huissier sur place aujourd’hui

Ce secteur de pêche, qui court du Pradic à Saint-Cado et côté Plouhinec, est ouvert à une trentaine de licences. On y prélève de la coque et de la palourde, jusqu’à 80kg par jour. À 7EUR le kg au cours actuel pour la palourde, le préjudice financier n’est pas mince pour les professionnels. Plus loin, un autre gisement, celui des tellines, proche de l’échouement, a été interdit par la préfecture à la quarantaine de pêcheurs à pied professionnels. La facture est encore plus salée avec un kilo qui se négocie à 12EUR pour un quota journalier fixé à 120kg. À la demande du comité local des pêches, un huissier sera sur place aujourd’hui pour constater la mortalité des coquillages. Un avocat va également être saisi pour examiner les conditions d’indemnisation des professionnels.

Régis Nescop



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP