Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Taxe mouillage. La Bretagne épargnée

Taxe mouillage. La Bretagne épargnée

Dernière mise à jour le jeudi 12 mars 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 11 Mars 2015
Visualiser l’article original


Chaque année, des centaines de bateaux mouillent le long du littoral corse.
Chaque année, des centaines de bateaux mouillent le long du littoral corse. Imaginée pour soulager les zones marines protégées de la Corse, la taxe mouillage fait grand bruit jusqu’en Bretagne.
Plaisanciers et professionnels du secteur craignent une extension de la mesure. Le texte prévoit la possibilité pour les collectivités territoriales ou pour les établissements publics qui contribuent à la gestion d’une aire marine protégée mentionnée d’appliquer une redevance de mouillage pour tout navire y mouillant par tout dispositif. Le montant de cette taxe dépendra du temps passé à l’ancre et de la taille (20 € le mètre) du navire.
Première étape ? À l’exception des aires marines de Corse et des Pyrénées Orientales, qui fonctionnent sous la responsabilité de leur collectivité locale, les autres zones marines sensibles sont gérées par l’établissement national des aires marines protégées.
« Ce texte ne peut donc en l’état concerner les autres aires marines et la Bretagne », décrypte la députée de Brest Patricia Adam. Faut-il craindre pour autant une généralisation de la mesure ?
Ils sont nombreux à être montés au créneau depuis l’émergence de ce nouvel impôt censé diminuer la pression des navires de plaisance fréquentant les aires marines de Méditerranée. « Justifiée pour la Corse » La Fédération des industries nautiques ainsi qu’un bon nombre d’associations de pêcheurs plaisanciers n’ont pas tardé à s’opposer à la mesure.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP