Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Thalassa. À la pêche de données pour estimer les stocks de poissons

Thalassa. À la pêche de données pour estimer les stocks de poissons

Dernière mise à jour le jeudi 28 mai 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 Mai 2015
Visualiser l’article original



Le navire de l’Ifremer a fait une brève escale, hier, au port de commerce de Lorient, le temps d’une relève de l’équipage.
La Thalassa devait appareiller ce matin pour poursuivre sa campagne d’évaluation des ressources de poissons dans le Golfe de Gascogne.
Le navire scientifique n’avait pas fait escale depuis son départ de Brest le 30 avril pour sa campagne dans le Golfe de Gascogne. « Nous avons débuté notre travail de prospection au large du Pays basque. Depuis, nous remontons le golfe jusqu’à la pointe bretonne.
Notre retour à Brest est prévu le 2 juin », précise Mathieu Doray, chercheur à l’Ifremer de Nantes et chef de mission de la campagne Pelgas (Pêcheurs et scientifiques unis pour une meilleure expertise de la ressource dans le Golfe de Gascogne). Chaque année, le navire, qui embarque 50 personnes dont 23 scientifiques, effectue trois campagnes.
L’objectif étant d’estimer la biomasse des petits poissons pélagiques, tout particulièrement l’anchois, la sardine et le maquereau. Ces données sont des éléments qui interviennent ensuite pour établir les quotas définis par l’Union européenne.
Ces études en mer sont cofinancées par Ifremer et l’Union européenne. Sans oublier le soutien de France filière pêche, qui permet la participation de chalutiers. Si les sondeurs acoustiques embarqués sur la Thalassa permettent de détecter et quantifier les bancs de poissons, les pêches réalisées en complément servent à identifier les différentes espèces. Un niveau très haut d’anchois

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP