Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > UBS. Des pistes pour valoriser la solieria

UBS. Des pistes pour valoriser la solieria

Dernière mise à jour le mardi 13 décembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 12 Décembre 2016
Visualiser l’article original


Littoralg est l’un des quatre grands pôles de compétence mis en place au sein de l’UBS il y a quatre ans à l’initiative du président Jean Peeters.
300.000 € avaient été affectés à la mise en valeur de ce groupe de recherche chargé d’évaluer et de comprendre la dynamique de la ressource naturelle représentée par l’algue « solieria », la fameuse algue rouge très présente en Bretagne-Sud, notamment en presqu’île de Rhuys, et dont les échouages abondants constituent une véritable contrainte économique pour les communes affectées.
Anti UV, cosmétiques
« Aujourd’hui, on connaît la biomasse de solieria, son cycle de reproduction, et sa composition saison par saison.
On commence à bien comprendre les échouages », dit Nathalie Bourgougnou, directrice du laboratoire de biotechnologie et chimie marine qui porte le projet (*). L’objectif est de développer des voies de valorisation de cette ressource pour une gestion plus durable du littoral.
La solieria est déjà utilisée comme engrais sur les terres agricoles mais d’autres pistes prometteuses apparaissent : une molécule antibiofilm pour empêcher les algues de coller aux coques de bateaux et une molécule anti UV pour les cosmétiques

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP