Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes
Accueil > Actualités de la mer > Un Lorientais invente un nouveau modèle d’hydrolienne

Un Lorientais invente un nouveau modèle d’hydrolienne

Dernière mise à jour le mercredi 11 septembre 2013

Article paru
sur le site "Ouest-France Entreprises" - 10 septembre 2013
Visualiser l’article original


« Elle possède les avantages des autres hydroliennes sans leurs inconvénients. » François Clément est sûr de sa nouvelle création. Cet inventeur indépendant a mis au point un nouveau modèle d’hydrolienne, pour transformer les courants marins et fluviaux en électricité. « Mon prototype est un catamaran de 3 mètres, avec une turbine nouvelle. » Cette dernière tourne autour d’un axe vertical, avec des pales comme celles d’un hélicoptère. Le tout entraîne un alternateur électrique.

Selon François Clément, l’intérêt de cette hydrolienne est qu’elle est très simple à fabriquer, et ce, à faible coût. « La structure de la turbine offre peu de résistance à l’eau pour capter un maximum d’énergie, précise le retraité lorientais. Cette hydrolienne permet de produire de l’électricité, même dans des eaux à faible courant comme celle des fleuves ou des rivières. »
Brevet déposé

Pour sa nouvelle turbine, François Clément a obtenu récemment un brevet à l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi). « Le document stipule qu’il n’existe pas de modèle similaire à celui-là. » Avant de délivrer le brevet, des ingénieurs ont vérifié la validité de l’invention. Pour le moment, le prototype n’a été testé que dans l’air. « Mais le milieu aquatique fonctionne comme le milieu aérien. La seule différence est que la puissance de l’eau est 850 fois supérieure à celle de l’air. »
Étude scientifique

L’inventeur indépendant a soumis son hydrolienne à l’étude d’Erwan Salomon, diplômé en mécanique des fluides et en architecture navale. Son analyse qualitative affirme que l’hydrolienne Clément « offre une variété d’implantations possibles » avec un rendement énergétique intéressant. Une étude quantitative du modèle reste toutefois à effectuer, dans l’eau et avec des outils informatiques.
Aucune réponse

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP