Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes Décembre 2018 : #AlertePollution Décembre 2018 : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques
Accueil > Actualités de la mer > Un observatoire européen de la pêche pour plus de transparence

Un observatoire européen de la pêche pour plus de transparence

Dernière mise à jour le lundi 29 avril 2013

Article paru
sur le site "agri-salon" - 24 Avril 2013
Visualiser l’article original


BRUXELLES, 24 avr 2013 (AFP) - Une nouvelle plateforme en ligne permet depuis mercredi de consulter des données sur la production de poissons dans l’Union européenne, afin d’accroître la transparence des marchés de la pêche et de l’aquaculture, a annoncé la Commission européenne, à l’initiative du projet.

Cours de la morue dans différents pays européens, prix de gros de la truite, principaux fournisseurs de crevettes tropicales : "l’Observatoire européen des marchés des produits de la pêche et de l’aquaculture" (EUMOFA) fournit des informations sur la production, les prix tout au long la chaîne d’approvisionnement, les importations, les exportations et les tendances de consommation.

« Cet outil moderne nous permet de renforcer la position des opérateurs économiques en mettant à leur disposition en temps réel des informations fiables concernant le marché », a précisé la commissaire européenne en charge de la Pêche, la Grecque Maria Damanaki, dans un communiqué. L’objectif est de « faciliter la planification structurelle et la prise de décision », tout en contribuant à « la transparence et à la stabilité du marché », a précisé la Commission.

Cette plateforme gratuite est actualisée quotidiennement, à partir des données collectées auprès des Etats membres et des institutions européennes. Elle est disponible en français, anglais, allemand et espagnol. L’Observatoire est accessible à l’adresse http://ec.europa.eu/fisheries/market-observatory.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP