Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique Décembre 2018 : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault Décembre 2018 : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes
Accueil > Actualités de la mer > Une biofaçade contenant des micro-algues obtient le soutien de (...)

Une biofaçade contenant des micro-algues obtient le soutien de l’État

Dernière mise à jour le jeudi 21 mars 2013


ÉNERGIE - Il s’agit d’une première en France. Un projet de "biofaçade", un procédé qui permet de produire de l’énergie avec des microalgues a décroché des aides publiques de 1,7 million d’euros. Un soutien financier de l’État non négligeable pour accompagner le coût global de l’opération, estimé à 4.9 millions d’euros.

Mené par Séché Environnement, un groupe d’origine lavalloise spécialisé dans le traitement des déchets, le projet baptisé SymBio2 pourrait être installé "en fonction des résultats des études en cours" sur les murs de l’incinérateur Alcéa de Séché Environnement à Nantes, indique l’entreprise dans un communiqué.

Réduire la consommation de chauffage

En cultivant des micro-algues dans des "photoréacteurs" installés sur la façade et développés par le laboratoire de recherches, puis en les transformant en énergie, le procédé permet selon SymBio2 de réduire "de plus de 50% les consommations de chauffage et rafraîchissement par rapport à un bâtiment standard" répondant à la toute nouvelle règlementation thermique française, la RT 2012.

La façade, qui est à une température constante d’environ 18 à 20 degrés grâce à l’effet des serres verticales, limite en effet la consommation d’énergie en hiver quand il faut chauffer et en été quand il faut rafraîchir le bâtiment. Les microalgues, quant à elles, seront récoltées pour le marché des compléments alimentaires à haute valeur ajoutée, mais pas pour produire de l’énergie.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP